Actualités

HIC SUNT DRACONES : Happening d'ouverture du grand chantier artistique clea

Par GAETANE LHEUREUX, publié le vendredi 26 mars 2021 07:11 - Mis à jour le vendredi 2 avril 2021 14:35
IMG_20210325_102956.jpg
Jeudi 26 mars à 10H20 : Guillaume Lepoix et Richard Pereira sont au collège pour une surprise de taille !

m.youtube.com/watch

Sous le Forum, ils ont tout préparé pour que la récré soit une rencontre artistique peu ordinaire ...

Richard est posté sur un socle, siglé du nom du projet : HIC SUNT DRACONES.

Muni d'un porte voix, il est d'abord figé dans le mutisme, actionnant la sirène à intervalles réguliers. 

Les élèves sortent progressivement des cours et découvrent, un peu éberlués, la scène qui se tient sous le forum de la cour. Aux pieds de l'artiste : une grande quantité de tasseaux de bois sont soigneusement disposés par tas, et des visseuses dévisseuses sont prêtes. 

Tout à coup, le porte voix se fait entendre : " Elèves ! Elèves !" et l'orateur annonce avec grandiloquence l'ouverture du grand chantier artistique. Il faut galvaniser les élèves, car le travail est de grande ampleur et les artistes vont avoir besoin d'aide ! En cette période de morosité pandémique, leur intention est claire : "réenchanter le quotidien des élèves !". Un seul mot d'ordre : "LA RIGOLADE !" mais la rigolade artistique bien sûr ! Pour lancer tous ensemble un chantier artistique monumental à l'échelle du territoire et de son histoire ! 

Les contours du projet restent encore un peu mystérieux pour les élèves qui se sont mobilisés durant la semaine qui précède pour ramener quelques 200 draps blancs pour ce projet, et pour réfléchir pendant le cours de latin à l'aide d'une carte de Thérouanne, sur des formulations latines liées aux lieux qui  entourent historiquement l'ancienne Thérouanne et notre collège : hic sunt dracones pour le Bois Robichet, terre des forgerons et donc des dragons ;  hic sunt hydrae pour le grand marais, terre de l'eau ...

Une chose est sûre, c'est que cette journée est l'occasion de produire ensemble la phrase inaugurale du projet : HIC SUNT DRACONNES, en créant des lettres géantes de 1,20m de haut avec les tasseaux bois, et en les recouvrant de draps blancs.   

Les élèves sont chauds et déjà les premiers avancent pour se saisir spontanément du matériel. Toute la journée, ils se relayent auprès des artistes selon leur temps libre pour venir à bout de ce travail colossal !

Jusqu'où ira ce projet initié dans la joie, la bonne humeur et la grandiloquence ... Seul l'avenir nous le dira !

En tout cas, tout le monde est plus que motivé pour se mobiliser collectivement autour de cette action des artistes du clea de la CAPSO, initiée par les professeurs d'arts plastiques, la professeure de lettres classiques, et relayée par toute la communauté éducative toute aussi investie, pour que Vive l'Art au collège de Thérouanne ! et que revive l'Histoire de ce territoire ! 

 

 

Pièces jointes

À télécharger

 / 1